Accompagner la transition environnementale avec le Géo-Méthaniseur

Outre son efficacité dans l’évitement des déchets finaux (85% de taux d’évitement), le GéOM apporte d’importants  bénéfices environnementaux par rapport aux modes traditionnels de traitement des déchets (décharge, incinérateurs).

Atteinte immédiate des objectifs pertinents du Plan de Réduction et Valorisation des Déchets (PRVD) 2014-2025 :

  • Taux de Bio-déchets partant en traitement ultime : avec 35% environ des bio-déchets partant en traitement ultime, la technologie GéOM atteint dès maintenant les objectifs du PRVD pour 2020 (< 75%) et pour 2025 (< 50%).
  • Taux d’évitement général des déchets ultimes : avec un taux de 85% d’évitement des déchets ultimes, la technologie GéOM  permet d’atteindre dès maintenant les objectifs du PRVD pour 2020 (plus de 30% d’évitement) et pour 2025 (plus de 50% d’évitement).
  • Le GéOM est un outil technique parfaitement adapté aux bassins de collecte où le tri amont de la fraction biodégradable n’est pas réalisable (pour des raisons techniques ou économiques). Dans ces zones, la technologie GéOM permet aux collectivités de remplir leurs obligations vis a vis du PRVD, dès maintenant et avec un coût incrémental faible (de l’ordre de 1€ par mois et par habitant) du fait de la simplicité opérationnelle du GéOM.

Vecteur de l’économie circulaire

Le GéOM est une installation structurée en compartiments qui se remplissent et se vident à l’issue d’un cycle de traitement de 36 mois maximum, permettant ainsi le réemploi de la capacité de l’installation, en mode “carrousel” (cycles de périodicité régulière, avec un décalage de quelques mois entre les différents compartiments).

Sur une décharge (mode d’exploitation linéaire, avec un seul cycle d’exploitation étalé sur 40 à 50 ans), l’adoption de la technologie Géo-Méthaniseur transforme l’exploitation en mode circulaire, par ré-emploi de la capacité.

Ainsi, la capacité nominale de l’installation est démultipliée par le nombre de cycles : un GéOM de 20,000 T/an de capacité nominale, pourrait traiter autant qu’une décharge de 300,000 T de capacité de stockage, qui se remplirait en 15 ans, période à l’issue de laquelle la décharge devrait être fermée (car arrivée à saturation), et une nouvelle décharge ouverte, sur un autre site.

Le GéOM présente donc aussi l’avantage d’éviter la multiplication des emprises foncières de sites de stockage se succédant les uns aux autres, au fur et à mesure qu’ils arrivent à saturation.